Conclusion.

Les révolutionnaires se sont battus contre la censure pour une véritable liberté d’expression. La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 intéresse donc la liberté de pensée et de l’opinion. Une telle liberté est essentielle dans une société démocratique. Cependant, pendant la période 14-18, le citoyen est devenu sourd et aveugle à toute rationalité: les bobards les plus invraisemblables pouvaient lui être servis à volonté par des journaux que censuraient les dirigeants politiques et militaires. Ceux-ci avaient ainsi les coudées franches pour agir à leur guise. Le gouvernement contrôlait la moralité des citoyens par l'intermédiaire des libertés. En effet, du fait de la disparition des libertés d'opinion, d'expression, de presse et d'information et de penser à cause de la censure et de la propagande, les citoyens voyaient selon ce que souhaitait le Régime Politique.

Nous avons fait notre étude de cas au passé mais n'aurions-nous pas dû la faire au présent?

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×